dimanche 29 avril 2012

Richard Albisser: John Dy, Drahcir Ressibla ou auteur de polar?

Richard Albisser est l’auteur de la trilogie Fou contre tour, Éclipse d’une nuit d’hiver et C21 H22. Il est également l'auteur de récits ainsi que d’ouvrages orientés vers la recherche.

L’intéressé est aussi le fondateur des éditions du Riffle. Il a également été John Dy et a endossé le palindrome de Drahcir Ressibla.

Riffle Noir a enquêté sur cet auteur aux multiples identités.


Nom : ALBISSER
Prénom : RICHARD
Âge : 46 ans depuis le 12 avril dernier…
Né à Arques (Pas-de-Calais) ou « dés à jouer » dans l’argot de François Villon.







Passé et présent :

Richard Albisser a fondé les éditions du Riffle en juillet 2005 après une carrière de quinze années dans la distribution et les télécoms. Il en est l’actuel gérant. Homme de lettres, son souhait est de perpétuer la tradition du roman tout en explorant d’autres formes d’écriture : le récit, la nouvelle ou encore la poésie. Noble souhait littéraire qui mènera à trois collections : Riffle Nord, Riffle Blanc et Riffle Noir.


Leitmotiv :

Ses différentes identités lui ont permis dans un premier temps de différencier l’éditeur de l’auteur, convaincu que l’humain est avant tout multiple et que la notion de « place » est trop relative pour en rendre compte.

Du reste, ces deux fonctions ne sont pas antinomiques au sein de la même structure puisqu’un comité de lecture indépendant apporte son objectivité et ne transige pas sur le niveau d’exigence de ses textes. Dès lors, la publication à son nom devenait possible…


Autres identités :

Nos services ont donc découvert à Richard Albisser deux identités :

John Dy alias « le joueur de dés », utilisée en 2005.

Trois textes existent sous ce pseudonyme: Le Joueur de dés (juillet 2005), Le Vendeur de glaces et Le Château d'Hellinghem (tous deux publiés en décembre 2005).





D’après certaines rumeurs, Richard Albisser aurait récemment fait assassiner John Dy

Toujours en 2005, Richard Albisser fut également Drahcir Ressibla, auteur d’un album de vers anciens : l’Alpha et l’Oméga (épuisé). Et si cette identité est un palindrome, le prénom utilisé n’est pas sans rappeler le prénom du flic récurrent de ses trois romans policiers : Drassir.


Drahcir Ressibla refait surface en 2012 pour une courte réédition de L’Alpha et l’Oméga sous le titre Ressemblances fortuites (disponible au prix de 10 euros uniquement auprès de l’intéressé à l’adresse contact@leriffle.fr)



Références littéraires :
Plutôt Rousseau que Voltaire, Dostoïevski que Tolstoï, « inversement (peut-être ?)» Proust que Céline…
La sensibilité postromantique dans la lignée de Gérard de Nerval, Edgar Poe, Charles Baudelaire, Stéphane Mallarmé, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud…

Les classiques du XIXe et du début XXe en ce qui concerne la Littérature générale et les romans policiers. « Bizarrement » il existe peu d’influence discernable du côté du Noir contemporain (à suivre…)


Les thèmes abordés par l’auteur et son style :
En Riffle noir, Richard Albisser explore des thèmes comme la xénophobie et l’exclusion, plus largement l’illusion des classes sociales ou des races humaines. On appelait autrefois cette position l’Humanisme, mais, pour lui, l’exercice du Noir apprend à se dessaisir des « ismes » encombrants.

La Littérature, La Poésie et la Peinture sont très présents dans ses textes.

Son style est nerveux. Il aime à jouer avec les mots.
 

Premier détail troublant :

Richard Albisser se fait fort d’inviter la Poésie sous forme de citations dans chacun de ses romans policiers.


Mallarmé et Lautréamont dans Fou contre tour, à nouveau Mallarmé dans Éclipse d'une nuit d'hiver…, Saint John Perse et Verlaine dans C21H22…

S’agissant de la Littérature, le chapitre I d’Éclipse d'une nuit d'hiver… débute sur un pastiche du célèbre incipit du Salammbô de Flaubert… Il n’est pas rare de croiser, dans sa trilogie (écho d’À la recherche du temps perdu): la rue de Guermantes, le souffre-douleur Saniette, le brigadier Brichot…


Second détail troublant : le jeu est très présent dans le parcours créatif de l’auteur. Il y a d’abord ce plaisir à s’amuser avec les mots ou avec sa propre identité (et son propre nom). Il y aussi sa nouvelle, publiée sous le pseudonyme de John Dy : le Joueur de dés. On retrouve les échecs dans Fou contre tour (le personnage principal, Boutros Drassir, étant un adepte de ce jeu),  le tarot a une place très étrange dans Éclipse d’une nuit d’hiver. Le bridge tient lieu de structure dans Quatre à la Suite. Et c’est enfin une grille de mots-croisés (carré blanc et cases noires…) qui s’invite dans C21H22…


Information complémentaire :

Richard Albisser a été membre dirigeant de l'Association des éditeurs du Nord-Pas-de-Calais de 2007 à 2011. Il a démissionné de cette fonction en janvier 2012.


Bibliographie de Richard Albisser :
Par ordre alphabétique…

Aller-retour Paris-Mexique : 2 euros  – Le Riffle – 2009
Boulevard de la haine - Riffle Noir - 2013
C21H22… – Riffle noir – 2012
Éclipse d’une nuit d’hiver – Riffle noir – 2010
Fou contre tour – Riffle noir – 2009

 
Douves éphémères - Le Riffle 2013
Le Mystère des deux sabliers – Le Riffle – 2006
Mémoire de cor (Le NOM retrouvé) – Le Riffle –
2007
Nouvelles d’Edenville – Le Riffle – 2005
        Le Joueur de dés
        Le Vendeur de glaces
        Le Château d’Hellinghem






Quatre à la Suite – Riffle Nord – 2011
Ressemblances fortuites – Le Riffle – 2012 (Doublon malheureux avec Rimbaud-Mallarmé : six textes commentés – Le Riffle – 2006.


Par ordre chronologique…

C21H22… (roman policier) – Riffle Noir – avril 2012

Quatreà la suite (recueil de nouvelles) – Riffle Nord – septembre 2011

Éclipse d’une nuit d’hiver (roman policier) – Riffle Noir – septembre 2010
Fou contre tour (roman policier) – Riffle Noir – novembre 2009

Aller-retour Paris-Mexique : 2 euros (ekphrasis) – Le Riffle – mars 2009 (épuisé).

L'Œil d'encre (poésie – réédition de l’album de vers anciens publié en 2005 sous le palindrome Drahcir Ressibla et sous le titre l’Alpha et l’Omega)  – Le Riffle – mai 2008 (épuisé).

Mémoire de cor (recherche) – Le Riffle – mars 2007 (épuisé).

Le Mystère des deux sabliers (récit) – Le Riffle – novembre 2006 (épuisé).
 
Rimbaud-Mallarmé : six textes commentés (essai)  éditions du Riffle, collection Riffle blanc – mai 2006 (épuisé)
Nouvelles d’Edenville (récit rassemblant les textes écrits et publiés sous le pseudo de John Dy ) – éditions du Riffle, collection Riffle blanc – novembre 2005 (épuisé).



Richard Albisser et les éditions du Riffle:
Aujourd’hui, 7 ans après sa création, le Riffle réunit une équipe à part entière où un certain nombre d’auteurs peuvent être « tour à tour » lecteur, correcteur, conseiller littéraire, rédacteur web, animateur de collection. Richard Albisser anime les différentes collection.







L’équipe Riffle Noir :

Richard Albisser et Dirck Degraeve : direction
Josiane Vermeulen : correctrice, lectrice et conseillère
Mohamed Zabayou : graphiste
Martine Degraeve : première lectrice pour Riffle noir
Stéphane Lequien, Yannick Letoqueux : photographes
Michaël Moslonka : Webmaster du blog et de la page facebook Riffle Noir.

L'aventure Riffle a également compté dans ses pages: Marie-Anne Rhumeur (maquettiste)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire